adresse

pour rester en contact : tatierachel@hotmail.fr

mercredi 7 mai 2014

Les galères

Comme vous avez tous l'impression que nous étions en vacances, il nous faut absolument rétablir la vérité ......
Voici donc le récapitulatif des galères en photos ....( bon OK ça n'a pas été bien méchant sur tout le voyage mais quand même !)

La soudure des coffres qui n'a pas tenu.
résultats des vibrations sur les pistes

c'est normal qu'on puisse mettre un bout de bois dans la soudure ?


bon ben faut tout démonter ...

"l'est où le boulon ? "
Il a fallu re-remplir le liquide dans le système de chauffage, le mieux c'était en gravitaire depuis le toit du camion


la soudure d'un réservoir gas-oïl qui n'a pas résisté aux pistes

et bien évidemment on venait de faire le plein !!!!

Le tout avec le sourire




Le caprice de Bouboule
la boue sur le côté, c'est ce qu'on a enlevé en dessous .....ça montait jusque sur les coffres

un premier essai avec un "petit" tracteur


il faut passer à la taille supérieure


de la boue bien collante
(sinon il y a une vidéo dans le reportage précèdent )

...............a très bientôt pour la suite du voyage


lundi 5 mai 2014

Sur le chemin du retour .....

Nous sommes à chaque fois très touchés par vos commentaires que ce soit sur le blog ou Facebook. Nous vous livrons donc un dernier récit et des dernières images pour ce premier bout de voyage.

La dernière fois nous étions à Temuco, Chili, pour faire quelques petites améliorations sur Bouboule. Il est maintenant doté d'un système automatisé de vidange des eaux noires et grises, d'un pare branche sur le toit, de "gouttières " au-dessus des ouvertures, d'un contrôle de température de l'eau, ...

Notre retour étant prévu pour le mois de mai, nous avons donc décidé de nous mettre en route pour l'Uruguay où nous voulions laissé Bouboule en hivernage.

Nous avons fait un petit tour dans deux parcs nationaux, magnifiques et flamboyants avec les couleurs de l'automne.




petite rando avec le volcan Conguillo en arrière plan

c'est un peu étroit là non ?

"et au milieu coule une rivière ".... sans poisson !!!! mais bivouac très sympa

couleurs d'automne


parc Malalcuello
Ensuite c'est le retour en Argentine sur la route 40 où nous retrouvons les grands espaces semi désertiques et les routes où on ne rencontre personne pendant des heures.
Nous avons fait une escapade dans le canyon du Rio Atuel , itinéraire conseillé par Solé et Diego, sans qui nous n'aurions jamais découvert ce site extraordinaire. 70 kms de canyon c'est juste magique.


c'est la transhumance

descente dans le canyon de l'Atuel,

ça veut dire quoi ca ? !!!!!
Ah ben là on comprend mieux !

 

des plantes de canyon .....

un vrai décor de cinéma
on a cru voir  des signaux de fumée sur la montagne ....






une variante

sur la route
Ensuite c'est la traversée des plaines agricoles avant de retrouver la douceur de vivre uruguayenne. Nous avons trouvé un endroit où nous avons préparé Bouboule pour son hivernage.
Nous sommes depuis deux jours à Buenos Aires où nous avons revu avec grand plaisir Bélen, Kiké, Tatiana et Pato que nous avions quittés à Bariloche.
Des retrouvailles remplies de joie et d'émotion autour d'un superbe asado avec le chef Kiké aux commandes.






Nous jouons encore aux touristes jusqu'à jeudi et ce sera la fin de cette première partie de voyage qui nous a fait découvrir un pays extraordinaire, une population très accueillante, des rencontres inoubliables , des images plein la tête, et une envie de revenir ....très vite.

Mais le mot de la fin sera pour Bouboule qui a une "anecdote " à vous raconter :

"on traversait les plaines agricoles pour rejoindre l'Uruguay et pour rompre avec la monotonie des paysages, j'ai eu l'idée de prendre un raccourci par un chemin boueux. C'est génial la boue ! J'ai tellement aimé que je n'ai plus voulu sortir !!!!
Imaginez un peu, une flaque de près de 20 m de long et plus de 80 cm de boue bien collante pour moi tout seul.
Mes parents ont bien essayé de me faire bouger de là  en creusant pendant près de 3 heures ,(ils étaient dans un état !)  y compris de nuit, mais rien à faire. On a donc passé la nuit dans mon trou de boue avec pour voisin des poissons et des ragondins. Ben oui, je n'avais pas vu qu'on était au milieu d'un marécage !
Le lendemain, ils sont partis chercher des copains pour me sortir de là!
Ils ont mis des heures après à me nettoyer .
Je crois que les parents n'ont pas apprécié , je ne suis pas prêt de retourner jouer dans la boue !
 Du coup ils m'ont laissé tout seul en Uruguay et sont rentrés en France. Mais ils ont été sympas, ils m'ont trouvé un joli endroit avec d'autres camions (tiens,  je me demande ce qu'ils ont pu faire comme connerie eux...) .
video


Je vais pouvoir me reposer un peu avant de reprendre le périple et j'espère que vous continuerez à me suivre dans mes aventures . "
 BOUBOULE




mercredi 9 avril 2014

PUCON-VILLARICA-CHILI


Coucou tout le monde


MERCI  encore pour vos commentaires, on va établir un classement de nos plus fervents fans, le premier prix remportera  un pot de dulce de leche !

Depuis la dernière fois, nous nous sommes tenus à notre décision de prendre notre temps. On a donc parcouru environ 300 kms en un mois en suivant l'itinéraire suivant : San Martin de los Andes, Volcan Lanin, Pucon , Villarica et Temuco (les 3 dernières villes étant au Chili).

Donc (re) passage de frontière avec fouille du camion : il est interdit de rentrer au Chili avec des fruits, légumes, viande …

Mais le côté chilien nous a offert des merveilles. Pucon et Villarica tout d'abord, de jolies petites villes installées au bord d'un lac, au pied du volcan Villarica et entourées de parcs nationaux  où la nature est très préservée.

On a rencontré Rudy qui vit à Pucon  depuis une vingtaine d'années et qui nous a fait découvrir des randonnées non connues des touristes. Ça a été l'occasion d'en connaître un peu plus sur les Mapuche, peuple d'origine qui sont encore nombreux dans cette région, sur les arbres et les fleurs sauvages.

Nous avons ainsi découvert des lacs de montagne, des cascades de plus de 70 m de haut, des rivières turquoises, des forêts quasi tropicales, des araucarias vieux de plus de 600 ans, des volcans au sommet enneigé, …

Mais il ne faut pas croire que nous sommes en vacances et que c'est facile tous les jours ! Nous avons aussi nos problèmes : trouver un endroit sympa pour s'arrêter (du coup quand on en trouve un, on y reste plusieurs jours), gérer les ravitaillements, trouver de l'eau, laver le linge, ….

Pour le moment nous sommes à Temuco, ville non touristique mais qui nous permet de faire les améliorations techniques sur Bouboule .

Et comme toujours, les photos
 


c'est sympa, ils ont laissé les arbres au milieu de la route !


en mode randonnée

elle fait plus de 70m !
 
il a plus de 600ans !

en mode soirée pizza, côté filles ....

et côté garçons

en mode aventuriers
avec Elisabeth et Kurt

en mode déconne

en mode cuisine au feu de bois

en mode lessive

oh un lac pour moi tout seul!


en mode détente aux thermes


c'est pas facile de se réveiller tous les matins avec ce spectacle !
A très bientôt ......